Quels critères prendre en compte pour choisir un plombier ?

travaux plombier

Un plombier est un prestataire s’occupant de tout type de travaux ayant trait à la plomberie. Il est souvent appelé pour résoudre les situations d’urgence comme la réparation d’une fuite d’eau, d’évier bouché, etc. Toutefois, son champ d’activité ne se limite pas à cela. Ce professionnel peut aussi intervenir dans la construction d’une maison. Il s’occupe alors de l’installation de la tuyauterie et des sanitaires. Voici les points à prendre en compte lors du choix d’un plombier.

La qualification du plombier

Le métier de plombier est vaste, mais il peut être catégorisé en deux groupes. D’un côté, on retrouve le plombier-chauffagiste et de l’autre, le plombier installateur. Le premier se charge de la maintenance des appareils sanitaires et du circuit d’eau au sein des bâtiments. Il réalise ainsi les interventions de dépannage courant en plomberie.

Son intervention ne s’arrête pourtant pas là. Il peut aussi s’occuper du système de chauffage. L’entretien d’une chaudière à gaz, des cheminées, ou du chauffe-eau fait partie des cordes à son arc. Il s’occupe également de l’entretien des différentes machines de traitement d’eau et d’air. N’hésitez pas à découvrir ce site d’un plombier chauffagiste situé à Sainte-Honorine-du-Fay pour en savoir plus sur les services pouvant être proposés par un plombier: chauffagiste-avenir-energie.fr

Le plombier installateur, comme son nom l’indique, se charge de l’installation des différents réseaux de plomberie. Il intervient aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des bâtiments. Son champ d’action est large. Il peut intervenir aussi bien auprès des particuliers que des sociétés et des industries. Ce professionnel dispose du savoir-faire nécessaire pour organiser le circuit d’eau en fonction de son utilisation. Il peut également s’occuper de la rénovation et des éventuels remplacements des pièces défectueuses.

Avant de faire appel à un plombier, il est ainsi primordial de déterminer le type de travaux à lui confier. Cela permet déjà de faire un premier tri et de sélectionner uniquement les professionnels capables de répondre à ses besoins.

La certification du plombier

La meilleure manière de s’assurer de la qualification d’un plombier est de vérifier ses certifications. Un professionnel doit avoir un numéro de SIRET et être inscrit au répertoire des métiers. Différentes entités comme l’UNCP ou l’Union Nationale des Chambres syndicales de couverture et de plomberie de France renseignent sur l’agrémentation d’un plombier. Il en est de même pour la Fédération française du Bâtiment.

Toute personne désireuse d’en connaitre davantage sur l’agrémentation d’un plombier peut se renseigner auprès de ces entités. Les chambres des métiers disposent aussi de renseignements sur les prestataires en plomberie. Parmi les certifications à prendre en compte, il est possible de citer la certification Qualigaz.

En quoi les certifications sont-elles incontournables ? Non seulement elles sont le témoin de la fiabilité du prestataire, mais ce n’est pas tout. Ils garantissent l’obtention des différentes aides et subventions que l’État octroie généralement pour certains travaux de plomberie.

Le devis présenté

La tarification pratiquée par le plombier est un autre critère de choix. Il doit être vérifié avec soin afin de s’assurer qu’il corresponde réellement aux réalités du terrain. Certains professionnels malhonnêtes n’hésitent pas à gonfler le tarif. Pour avoir une réelle idée du montant à payer, il est recommandé de demander un devis précis.

Le mode de facturation du plombier y est clairement mentionné. Parfois, la facturation est forfaitaire, c’est-à-dire définie en fonction de l’ampleur du chantier à réaliser. Il peut aussi calculer sa prestation à l’heure. Le devis doit également inclure le frais de déplacement du professionnel. Il faut noter que le prix de l’intervention augmentera en fonction de l’heure à laquelle elle a lieu. Une majoration sera apportée au tarif horaire si l’opération se fait la nuit, en week-end ou pendant les jours fériés. Elle se situe entre 30 et 50 % du tarif horaire normal.

Le devis doit également mentionner clairement le prix de la prestation. Il inclut le coût de la main-d’œuvre, mais aussi celui de la pièce de réparation à poser ou à remplacer. Si la TVA est applicable, cela doit être mentionné dans le devis.

Le niveau de recommandation du professionnel

Le dernier critère à prendre en compte lors du choix d’un plombier est sans aucun doute son niveau de recommandation. Les avis laissés par la clientèle permettent d’évaluer le réel niveau de compétence du professionnel. Il existe des sites qui répertorient les commentaires postés par les internautes qui ont eu recours au service du prestataire.

Le bouche-à-oreille fonctionne également très bien pour s’informer des réelles compétences d’un prestataire en plomberie sur un type d’intervention en particulier. Son principal intérêt est qu’il est parfois possible de constater de visu la qualité du travail effectué. Il s’agit souvent des voisins ou des proches.